Marcelle Ferron

(1924, Louiseville - 2001, Montréal)

Marcelle Ferron est une artiste peintre québécoise. C’est une figure importante sur la scène de l’art contemporain du Québec. Elle étudie à l'École des beaux-arts de Québec de 1942 à 1946. Elle eut notamment comme professeur l'artiste québécois Jean Paul Lemieux. Inspirée par Paul-Émile Borduas, elle devient rapidement membre des Automatistes. En 1948, elle cosigne le manifeste Refus global avec d'autres membres du groupe des Automatistes. Ce texte est décisif pour la scène culturelle du Québec. En 1953, elle s'installe à Paris, où elle produit pendant treize années dans le dessin et la peinture. Elle s'initie à l’art du vitrail à l'atelier de Michel Blum en 1964. Ses vitraux font partie du paysage québécois contemporain. Son travail est exposé dans plusieurs institutions muséales canadiennes, dont le Musée des beaux-arts du Canada et Musée du Bas-Saint-Laurent.

Oeuvre(s):

  • Solitude ma belle (1976), huile, 174.8 x 152 cm 

  • Promenade de la femme en blanc (1987), acrylique, 182 x 55 cm 

  • Autoportrait (1988), cire, encre et gouache, n/d

  • Sans titre (1988), acrylique et gouache, 63 x 49 cm