Janine Leroux-Guillaume 

(1927, Saint-Hermas - 2018, Montréal)

Janine Leroux-Guillaume est une artiste graveur et d’estampe québécoise. Leroux-Guillaume s’intègre rapidement aux cercles d’artistes associés à la mouvance automatiste et surréaliste, sans toutefois, y adhérer. Sous l’influence d’Albert Dumouchel et de Léon Bellefleur, elle suit une voie abstraite qui lui permet d’amplifier son graphisme et son champ de profondeur pour finalement devenir surréaliste mystique par sa propre démarche. L’artiste est reconnue pour avoir développé une maîtrise très poussée de la « manière noire ». Elle attache beaucoup d’importance aux vibrations de la couleur qui augmentent la complexité dimensionnelle de la vision en gestation. Elle cherche, par la gravure, à exprimer son angoisse, à rendre des paysages intérieurs, à la fois réel et surréel, évoquant les sous-bois, l’intérieur de la terre, les fossiles. Son travail est exposé au Québec, surtout, dont au Musée d'art contemporain de Montréal.

Oeuvre(s):

  • La Marche des scarabées (1978), encre, 49.6 x 65.4 cm

  • Escale de Velours (1977), n/d, 32.68 x 24.96 cm 

  • Vent d'avril (1990), n/d, 48.69 x 32.49 cm