Jacques G. de Tonnancour

(1917, Montréal - 2005, Montréal)

Jacques G. de Tonnancour est un peintre montréalais. Il a étudié à l’École des beaux-arts de Montréal. La fréquentation de la musique, de la littérature, particulièrement Valéry, et des peintres forment son esprit et son langage pictural. Ses oeuvres, épurées et simplifiées, flirtent avec l'abstraction. En fin de carrière, ses productions, de plus en plus graphiques, expérimentent le collage et la combinaison d'objets trouvés. En 1948, il rédige avec Alfred Pellan le manifeste Prisme d’yeux qui s’oppose à une définition trop étroite de l’avant-garde en peinture. Il a été critique d’art, peintre, professeur, entomologiste, photographe et collectionneur d’insectes. Son travail est exposé au Canada surtout.

Oeuvre(s):

  • Nu couché (1942), huile, 59.3 x 39.5 cm 

  • Portrait d'une jeune femme (1942), encre, 41.4 x 24.1 cm 

  • La Colline de l'Université (1942), huile, 30.5 x 40.5 cm 

  • Cafétéria. Projet #4 (1968), n/d, 31 x 81.5 cm 

  • Maquette: Projet #3 (1968), n/d, 72.3 x 88.2 cm 

  • Sans titre (1969), peinture et adhésif, 50.7 x 50.7 cm 

  • Université de Montréal (1944), huile, 37.38 x 50.9 cm 

  • Portrait de Jules Bazin (1939), mine de plomb, 27.58 x 19.96 cm