Le Centre d'exposition de l'Université de Montréal est heureux de présenter l'exposition Du quêteux au Migrant, le nomadisme dans l'art au Québec. 

« L'artiste est un nomade dans l'âme » pense-t-on souvent, en considérant sa capacité à transgresser les frontières sous toutes leurs formes, ainsi que la lucidité dont il fait preuve pour penser le monde. En Europe, cette conception romantique de l'artiste prenait modèle dans le contexte marginal de la bohème tout comme le phénomène du nomadisme qui restait plus étroitement associé à une marginalité sociale. Par contre, en Amérique le nomadisme est plutôt associé à un mouvement de transfert des populations vers les nouveaux mondes, motivées par l'espoir d'une vie meilleure. Cette condition particulière a généré une vision du nomadisme qui tend à se vivre en équilibre et en tension perpétuelle avec sa condition contraire : la sédentarité.

À travers cette exposition, la commissaire et professeure au Département d'histoire de l'art et d'études cinématographiques de l'Université de Montréal, Louise Vigneault, revisite cette vision trop longtemps véhiculée voulant que la communauté francophone du Québec suive essentiellement un mouvement d'enracinement et d'ancrage, en tournant ainsi le dos au continent, de manière à sauvegarder les référents culturels. Illustrée essentiellement par des oeuvres de la Collection d'oeuvres d'art et des livres anciens du Service des livres rares de l'Université de Montréal, cette exposition démontre les modalités de transformations de la réalité du nomadisme et permet aux visiteurs d'en comprendre les langages et les dispositifs de représentation dans l'art au Québec.

PHOTO À VENIR.jpg

12 janvier au 19 février 2006