Autres collections

Outre sa collection d'objets d'art, l'Université de  Montréal possède d'autres collections liées à ses activités. 

Liste des collections de l'UdeM et de leur responsable :

Collection de la division de la gestion des documents et des archives : 

Diane Baillargeon, directrice, Division de la gestion de documents et des archives, Secrétariat général. 

Depuis 1999, la Division de la gestion de documents et des archives produit des expositions virtuelles qui permettent à nos visiteurs d’avoir un avant-goût des archives de l’Université. Que ce soit sous forme de galeries de documents numérisés, d’expositions scénarisées ou de base de données, ces expositions vous familiariseront avec l’histoire de l’Université et avec les ressources documentaires de la Division. 

 

La division des archives s’occupe de l’acquisition, du traitement et de la conservation de 627 fonds institutionnels (documents produits par les facultés, départements, écoles, services) et de 277 fonds privés (documents de professeurs, chercheurs, unités liées à l’enseignement et à la recherche) dont les champs de spécialisation sont les arts, la musique, la littérature québécoise, l’éducation, la médecine, les sciences et les sciences de la santé, pour un total de plus de 5 km de documents textuels. N’hésitez pas à les consulter et à y puiser des informations sur notre institution et certains de ces membres.

Collection de design industriel :

Denyse Roy, professeure associée, École de design, et responsable de la Collection, Faculté de l’aménagement

 

Amorcée en 1993 par le directeur A. Leclerc, dont la longue carrière en Italie lui a valu des amitiés auprès de designers illustres. Cette collection compte aujourd’hui plus d'une centaine d'objets originaux provenant majoritairement de l'Italie et du Québec. Ils ont été acquis auprès de designers conférenciers en visite à l’Université de Montréal, de designers québécois pionniers et auprès de nos diplômé(e)s. Cette collection sert de support à l’enseignement théorique et pratique.

Collection de l’École d’optométrie :

Dr Langis Michaud, directeur de l’École d’optométrie, École d’optométrie

 

Cette collection a été amorcée il y a une vingtaine d’années. Elle s’est constituée essentiellement grâce à des dons. Elle regroupe une cinquantaine d’objets qui représentent des étapes importantes de l’histoire de l’optométrie.

Collection de médecine dentaire :

André Bérard, directeur du Musée Eudore-Dubeau et responsable de la Collection, Faculté de médecine dentaire. 

 

Le Musée Eudore-Dubeau fut fondé en 1978 par le Dr DeMontigny, professeur et clinicien de la Faculté de médecine dentaire de l'Université de Montréal. Par la suite, le Musée a continué de vivre et d'évoluer par l'acquisition et la conservation des pièces grâce aux docteurs passionnés Guy Boyer et Denys Ruel, eux aussi de la Faculté de médecine dentaire. Créé au départ pour le personnel et les étudiants de la Faculté, le Musée a été, depuis mai 2014, entièrement restructuré afin de le rendre accessible au grand public.

 

La collection comprend plus d’un millier d’artefacts et de livres. Elle regroupe des instruments de travail, du mobilier, des livres anciens, des manuels scolaires, des gravures et des caricatures qui retracent l’itinéraire de la profession dentaire et ses progrès à travers les âges. La Faculté de médecine dentaire de l’Université de Montréal fut longtemps la seule faculté francophone au Québec et demeure aujourd’hui la plus importante faculté francophone en Amérique. Elle a formé la plus large cohorte des dentistes québécois. Le conservateur est toujours à l’affût de documents et d’artefacts qui permettront de compléter la collection, la plus importante du genre au Québec.

Collection d’objets ethnographiques :

Violaine Debailleul, responsable de laboratoire et responsable de la Collection d’objets ethnographiques du Département d’anthropologie, Faculté des arts et des sciences.

 

Amorcée en 1961 avec la fondation du département d’anthropologie, la collection ethnographique compte près de 3900 objets. Ce riche corpus, constitué grâce à des terrains de recherche et des dons privés, témoigne des modes de vies de sociétés vivant dans des environnements contrastés. La collection comprend ainsi d’importants ensembles africains, dont des fonds d’Éthiopie, de Guinée-Bissau, du Sénégal et d’Afrique centrale. L’Amérique du Sud, en particulier les régions andines et amazoniennes, est représentée par des riches fonds du Pérou, de Colombie, du Brésil, de Guyane française et du Suriname. Pour le Canada, ce sont les cultures matérielles de l’Arctique central et du Subarctique de l’Est qui sont illustrées par des ensembles des groupes inuit netsiligmiut, atikamekw nehirowisiwok et innu. Une variété d’autre fonds provient, entre autres, du Mexique, de Papouasie-Nouvelle-Guinée, du Moyen-Orient et de France. Outil de formation scientifique, la collection est une ressource unique pour l’initiation aux méthodes de recherche en culture matérielle et en muséologie et contribue régulièrement à la production d’expositions temporaires.

Collection d'instruments de musique du monde :

Violaine Debailleul, responsable scientifique de la Collection, Faculté de musique.

 

Fondée en 1989, la collection d’instruments de musique du monde de la Faculté de Musique est une ressource commune à deux laboratoires de recherche : le LEO (Laboratoire d’ethnomusicologie et d’organologie) et le LRMM (Laboratoire de recherche sur les musiques du monde), qui partagent aussi une bibliothèque, une banque de documents d’archives et des fonds d’enregistrements audio et audiovisuels originaux. La collection est composée principalement de dons effectués par des chercheurs et des étudiants et compte plus de 800 pièces provenant des cinq continents. La gamme de matériaux représentés est très variée: peaux, crins, tendons, cornes et sabots d’animaux, fibres, bois, graminées et courges, métaux, pierre et même objets industriels détournés ou recyclés. Suivant le système de classement Sachs-Hornbostel, reposant sur le principe mécanique de production du son, les instruments sont organisés en quatre grandes familles : les cordophones, les membranophones, les aérophones et les idiophones. La collection sert un triple objectif de recherche, d’enseignement et d’animation.

Collection entomologique Ouellet-Robert :

Étienne Normandin (Coordonnateur des collections zoologiques, Département de sciences biologiques, Faculté des arts et des sciences.

 

Cette collection, avec environ 1 500 000 de spécimens représentant plus de 20 000 espèces, dont 10 000 québécoises, est un témoin essentiel de la biodiversité de la faune entomologique présente et passée du Québec et d’ailleurs. Elle est une source d’information sur les insectes pour les chercheurs qui travaillent sur la taxonomie et l’identification, la systématique et la phylogénétique, la faunistique et la biogéographie, l’autécologie, la synécologie et les indicateurs biologiques. Enfin, la collection est consultée par des chercheurs locaux, nationaux et internationaux.

 

La création de cette collection remonte aux années trente, grâce aux efforts des clercs de Saint-Viateur, Joseph Ouellet et Adrien Robert. Elle s’est enrichie depuis lors de nombreux dons et des collections du corps professoral et des étudiants. Notons surtout ses collections de mouches, de scarabées, de libellules, et d'insectes aquatiques. Cette collection est la seconde en importance au Québec et première en ce qui concerne l'entomofaune québécoise. Située au Centre sur la Biodiversité au sein du Jardin botanique de Montréal, la Collection dispose de locaux modernes offrant des conditions idéales de conservation et des espaces favorisant l’expansion de la Collection. Des projets récents de numérisation des spécimens favorisent l'utilisation de la collection et de ses données.

Herbier Marie-Victorin :

Geoffrey Hall, coordonnateur de la collection de l’Herbier, Département de sciences biologiques et Institut de recherche en biologie végétale, Faculté des arts et des sciences

 

L’Herbier Marie-Victorin, qui porte le nom de son illustre fondateur et qui est entreposé à l’Institut botanique du Jardin botanique de Montréal, est une collection de plantes séchées, indigènes et exotiques. Développé en 1920 à partir des collections du frère Marie-Victorin et de collections européennes acquises par celui-ci, auxquelles se sont ajoutés des spécimens provenant de récoltes, de dons et d’échanges avec d’autres herbiers du monde, l’Herbier Marie-Victorin propose une représentation mondiale. L’Herbier possède une vaste collection de plantes vasculaires et de bryophytes. Avec plus de 634 640 spécimens, l’Herbier est reconnu mondialement et se place au 4e rang parmi les herbiers canadiens. Il sert à la recherche et à l’enseignement.

Livres rares et collections spéciales :

Danny Létourneau, Chef de bibliothèque, Bibliothèque des livres rares et collections spéciales, Direction des bibliothèques

 

Dépositaire et gardienne d’un patrimoine documentaire unique au sein des bibliothèques de recherches universitaires francophones en Amérique du Nord, la Bibliothèque des livres rares et collections spéciales de l’Université de Montréal met à la disposition du public et de sa communauté universitaire un fonds de près de 150 000 documents anciens, rares ou précieux. Ce patrimoine documentaire, à la fois montréalais, québécois, institutionnel et universel, couvre une période allant de l’Antiquité à nos jours. Tablettes cunéiformes, fragments de sarcophage égyptiens, manuscrits médiévaux, incunables, imprimés anciens du 16e au 18e siècle et imprimés modernes du 19e et 20e siècle côtoient de riches collections iconographiques (gravures, peintures, œuvres originales, etc.). Réputée pour ses collections en études canadiennes, en science et médecine et en arts et lettres, la Bibliothèque conserve également une quarantaine de collections distinctes, identifiées au nom des collectionneurs ou des bibliophiles les ayant constituées. Ces dernières couvrent des thèmes aussi variés que la philosophie allemande, les sciences de l’éducation, les sciences économiques, le théâtre, la poésie, le livre d’artiste, le surréalisme, l’histoire napoléonienne ou l’art animalier.

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
centre_dexpo_2noir (1).png

2940, ch. Côte-Ste-Catherine,

Pavillon de la Faculté de l’aménagement,

salle 0056, 

Montréal (Québec) H3T 1B9

CANADA

(514) 343-6111 Poste : 3548

(514) 343-6111 Poste : 1215

timbre_accueil_don.jpg

Restez informé.e.s, inscrivez-vous

à notre INFOLETTRE !  

Soyez au courant de tout, inscrivez-vous ici !

logo-udem_edited_edited.png
logo-bibli-udem_edited.png

© Centre d'exposition de l'Université de Montréal, 2020. Tous droits réservés.

Ngomo, membranphone, Tsogho, Gabon, Afrique