01_guillaume_adjutor_provost_2020_tant_d

TANT DOUCEMENT ME SENS EMPRISONNÉ

SO GENTLY DO I FEEL MYSELF IMPRISONED

Vidéo HD, 12m14s

GUILLAUME ADJUTOR PROVOST

22 JUILLET au 21 AOUT 2020

Dans le cadre de l’initiative 3 fois 3, Guillaume Adjutor Provost a entreprit de réaliser une performance documentaire, faisant écho à ses enjeux de recherche sur les systèmes économiques. Dans l’œuvre Tant doucement me sens emprisonné, Provost s’est penché sur les théories du néo-féodalisme, qui tentent d’articuler la concentration de l’argent et du pouvoir au 21ème siècle. En outre, cet essai vidéo examine la naturalisation des formes de dominations au Moyen-Âge et questionne la réapparition d’une pareille orthodoxie dans la montée du suprémacisme en Occident.   

L’artiste souhaite remercier les collaborateurs/trices à la réalisation du projet :

Hugo Nadeau, Sacha A. Ratcliffe, Joël Nawej Karl Itaj, la coopérative Spira, la Galerie Hugues Charbonneau et l’équipe de Artbreeder.

 

 

La création de cette oeuvre a été rendue possible grâce à l’appui financier du

Conseil des arts et des lettres du Québec. 

Calq_noir.png

Biographie de l'artiste

Guillaume Adjutor Provost est un artiste multidisciplinaire et chercheur qui expérimente avec les formes de l’exposition,

les collections, le texte et le commissariat. Sa pratique artistique, informée par la recherche et la libre association d’idées, vise à examiner ce qui a trop longtemps existé en périphérie des discours historiques dominants : la contre-culture, l’imagerie vernaculaire québécoise, les expériences queer, la conscience de classe ou encore la science-fiction. Les projets de Guillaume Adjutor Provost ont été présentés lors d’expositions individuelles et collectives au Canada, en France, en Suisse, en Espagne, en Lituanie et en Autriche. 

Site Internet